Ateliers et Chantiers d’Insertion (ACI)

Qu’est-ce qu’un chantier d’insertion ?

Les Ateliers et Chantiers d’Insertion sont des dispositifs conventionnés ayant pour objet l’accueil, l’embauche et la mise au travail par des actions collectives de personnes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières.

L’ACI organise le suivi, l’accompagnement, l’encadrement technique et la formation de ses salariés en vue de faciliter leur insertion sociale et de rechercher les conditions d’une insertion professionnelle durable.

Les ACI sont créés et « portés » par une commune, un département, un établissement public de coopération intercommunale, un centre communal ou intercommunal d’action sociale (CCAS ou CIAS), un syndicat mixte, un établissement d’enseignement professionnel et d’enseignement agricole de l’État, une chambre départementale d’agriculture, un organisme de droit privé à but non lucratif (une association par exemple) et l’office national des forêts : c’est la structure porteuse qui est conventionnée par l’État en tant qu’atelier et chantier d’insertion.

Les ACI peuvent être organisés ponctuellement (chantier de rénovation de bâtiment par exemple) ou de manière permanente.
Les ACI se situent dans le champ de l’économie sociale et solidaire. Ils jouent un rôle essentiel dans la création et le développement d’activités nouvelles. Leurs activités peuvent s’exercer dans l’ensemble des secteurs d’activité dès lors que les avantages et aides octroyés par l’Etat ne créent pas de distorsion de concurrence et que les emplois ainsi créés ne se substituent pas à des emplois privés ou publics existants. Les biens et les services qu’ils produisent peuvent être commercialisés, lorsque cette commercialisation contribue à la réalisation et au développement des activités d’insertion sociale et professionnelle des personnes embauchées.
Toutefois, les recettes tirées de la commercialisation des biens et services produits ne peuvent couvrir qu’une part inférieure à 30 % des charges liées à ces activités : cette part peut être augmentée sur décision du représentant de l’État dans le département, sans pouvoir atteindre 50 %, après avis favorable du conseil départemental de l’Insertion par l’Activité Economique, si les activités développées ne sont pas déjà assurées et satisfaites par les entreprises locales.

Source : Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé

Conditions d’éligibilité

Les bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active (RSA) peuvent intégrer des Chantiers d’Insertion sur orientation de leur référent et sur procédure de recrutement.

Les Chantiers d’Insertion sur notre territoire

Les jardins du Galeizon

La Clède

Atout faire

FAIRE

CCAS

Bookmark and Share

Maison de l'Emploi
Alès Cévennes

ATOME • 2 rue Michelet (1er étage) • 30100 Alès

04 66 52 04 05

Horaires
Du Lundi au Jeudi : 9h00-12h00 et 13h00-17h00
Vendredi : 9h00-12h00

Partenaires

©2010-2017 - Maison de l'Emploi du Grand Alès en Cévennes - Tous droits de reproduction réservés | Mentions légales - Flux RSS - Maison de l'emploi Alès Cévennes